SCHWANTZ Kevin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

SCHWANTZ Kevin

Message  Admin le Ven 28 Mai - 18:14

Kevin Schwantz

Kevin Schwantz, dont on sait qu'il fut l'idole de Valentino Rossi lorsque celui-ci était enfant, émerveilla également toute une génération de passionnés, petits et grands, par son style de pilotage généreux, agressif, toujours à la limite et ne connaissant pas de demi-mesure. Seule la victoire l'intéressait à tout prix, ce qui lui valut de finir par terre à de nombreuses reprises. C'est sans doute pour cette raison qu'il n'obtint qu'un seul titre mondial, en 1993, et que suite à ses multiples blessures et parce qu'il était abattu par l'accident qui laissa paraplégique son grand rival, l'Américain Wayne Rainey, il abandonna la compétition prématurément.

Les duels intenses entre Schwantz et Rainey illuminèrent le championnat du monde au début des années 1990. Les deux pilotes américains étaient très différents, qu'ils fussent revêtus de leur combinaison de cuir ou en dehors de la piste. Le Texan fantaisiste et le Californien calculateur, qui se connaissaient depuis qu'il couraient dans la catégorie junior, affichèrent pendant plusieurs saisons leur rivalité sur les circuits du monde entier. Leur carrière évolua en parallèle mais ils étaient clairement aux antipodes l'un de l'autre. Rainey remporta plus de titres mais Schwantz était le plus admiré des deux. Et lorsque Wayne chuta à Misano en pleine lutte pour le titre mondial 1993 et que Kevin comprit que son ami ne pourrait plus jamais marcher, la vie des deux champions bascula immédiatement et irrémédiablement.
Avec le départ forcé et définitif de Rainey, Schwantz finit par remporter le titre, sa seule couronne mondiale pour un palmarès brillant, une couronne après laquelle il avait couru avec acharnement, mais qui prenait alors un goût amer. Au moment ou il célébrait le plus grand succès d'une longue carrière au sommet, un triomphe mérité qu'il convoitait depuis qu'il était monté pour la première fois sur une 500, Kevin confia à son entourage le plus intime qu'il avait perdu toute motivation pour continuer à courir en Championnat du monde, qu'il avait peur que ces machines brutales ne lui réservent le même sort qu'à son ami. Il défendit son titre, porta le numero Un sur le carenage de la populaire Suzuki RGV peinte aux couleurs du fabricant de cigarettes Lucky Strike et gagna même quelques Grands Prix au cours de la saison 1994, mais trop de choses avaient changé.



Kevin Schwantz en 2009.

En 1993 l'unique titre mondial de Schwantz eut un goût amer à cause de la grave blessure de Wayne Rainey
Cette même année, une bléssure l'écarta de la lutte pour la fin du championnat et c'est à contrecoeur qu'il aborda la saison suivante. Aussi, lorsqu'il se blessa de nouveau au poignet, Schwantz prit-il la décision d'abandonner en cours de saison. Lors de ses adieu à Mugello, des hommages émouvants furent rendus au pilote le plus spectaculaire de ces dernières années, à tel point que la FIM et Dorna décidèrent de retirer son numero 34 de la liste des dossards, Schwantz avait animé le Championnat du monde au milieu d'une génération dorée de grands pilotes américains et australiens, une génération dont faisaient partie Rainey, Eddie Lawson, Wayne Gardner, Randy Mamola, John Kocinski et Mick Doohan, entre autres champions de talent.
De ces pilotes, Schwantz fut toujours celui qui se montra le plus passionnel, celui qui se donna en permanence, sans calculer ni mesurer les conséquences de ses manoeuvres. Kevin ne regardait que devant et si quelqu'un le précédait il fallait qu'il le rattrape. Il ne connaissait pas la demi-mesure. Gagner ou mourrir dans l'effort, c'est ainsi que Kevin Schwantz, le célèbre numero 34, envisageait la compétition. Il était déjà ainsi quand il débuta en dirt track dans son pays puis quand il suscita l'admiration du monde de la moto dès ses premiers Grands Prix en 1986, alors qu'il n'était qu'un jeune pilote prometteur surnommé "l'oisillon" pour son apparente fragilité physique.
Les responsables de Suzuki aux Etats-Unis comprirent que ce garçon incarnait leurs espoirs pour l'avenir et mirent tout en oeuvre pour lui donner directement sa chance dans la catégorie reine des 500. Il débarqua en Europe avec peu d'expérience mais plein d'ambition et prouva immédiatement qu'il pourrait faire de grandes choses en Championnat du monde. Il participa à quelqus courses lors de ses deux premières saisons puis, en 1988, disputa le Championnat du monde d'un bout à l'autre et remporta ses premières victoires.
Fidèle à son style spectaculaire et pilotant toujours pour Suzuki, Schwantz se forgea une légende et un palmarès enviables, comparables à ceux des grands champions de son époque, Lawson et Rainey. Malheureusement son manque de régularité l'empêchait de gagner le championnat du monde et il semblait qu'il n'y parviendrait jamais. Il suffit de regarder les chiffres pour remarquer que le pilote Texan remporta plus de courses que Rainey et s'adjugea plus de pole positions que Lawson mais, à la fin de la saison 1992, ces dernières comptaient respectivement trois et quatre titres mondiaux alors que Kevin n'en avait encore remporté aucun.
Finalement, l'histoire ne fut pas ingrate et, même si ce fut au prix de la tragique infortune de Rainey, le légendaire "Oisillon" fut sacré Champion du monde en 1993. C'etait le premier titre de sa carrière mais ce devait également être le dernier. Le duel entre les deux pilotes était alors à son zénith et il semblait que cette empoignade impressionnante allait encore tourner en faveur du Californien... Jusqu'à ce que ce dernier chute à Misano et que l'histoire des deux pilotes en soit changée à tout jamais.
Après son retrait de la compétition, Schwantz resta en contact avec le monde de la moto. Désireux de transmettre son experience à de jeunes pilotes, il fonda une école grâce à laquelle il a depuis donné des cours dans le monde entier.



Suzuki RGV 500 N°1, Team Lucky Strike Suzuki, GP de Grande Bretagne 1994 à Donnington Park. 1er.

+ Personnel
Lieu de résidence: Austin, Texas
Actrice préférée: Marilyn Monroe
Voiture préférée: Mercedes Benz SLR
Sa passion: Le VTT
Autre sport: Le golf
Cuisine préférée: Mexicaine




Profil
Kevin Schwantz
Paige, Texas
19.06.1964
----------
Premier Grand Prix: Pays-bas 1986 (500)
----------
Premier podium: Japon 1988 (500)
----------
Première victoire: Japon 1988 (500)
----------
Equipes: Suzuki 500
----------
Titres mondiaux: 1 (500 1993)
----------
Victoires: 25
----------
Pole positions: 29
----------
Podiums: 51
----------
Records du tour: 26
avatar
Admin
Admin

Messages : 186
Date d'inscription : 26/05/2010
Age : 51
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://spencer-1985.forumzarbi.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum