Desmosedici GP6 N°65. Ducati Marlboro Team. 2006. Loris CAPIROSSI. 3ème, 229 Pts. 3 victoires.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Desmosedici GP6 N°65. Ducati Marlboro Team. 2006. Loris CAPIROSSI. 3ème, 229 Pts. 3 victoires.

Message  Admin le Sam 29 Mai - 12:28


La quatrième évolution de la Desmosedici conservait les mêmes caractéristiques que le modèle qui avait
débuté en 2003.

La moto de Loris, en 2006, la Desmosedici GP6, était l'ultime évolution de la machine qui avait débuté en Championnat du monde MotoGP en 2003. Pour Ducati, la participation aux Grands Prix avait deux fonctions : l'une commerciale, les courses étant une formidable vitrine, et l'autre technique car la technologie employée sur les motos de course se retrouve sur les machines de serie. Dès le début, Ducati a travaillé sur des projets novateurs sans jamais perdre de vue leur future application sur les routières.

Depuis ses débuts en Championnat du monde, la Ducati s'est distingué par l'originalité de ses choix techniques : que se soit pour le cadre ou pour le moteur. En gardant les mêmes critères que les motos de route construites par l'usine de Borgo Panigale, la Desmosedici a toujours fait "bande à part" en ce qui concerne ses caractéristiques techniques. Avec son expérience des 4-temps de course, acquise par plus de dix ans de participation au Championnat du monde Superbike. La catégorie dérivée de la serie. Ducati se retrouva dans une situation privilégiée lorsque la modofication des règlements de la MotoGP ouvrit la porte, en 2002, aux moteurs 4-temps.
Pour les construteurs, se posait là un dilèmme technique intéressant puisque le nouveau type de moteur devait permettre d'exploiter plus directement l'expérience de la compétition sur la production de serie. Mais fallait-il réaliser des routières sur le modèle des machines de course ou, totalement à l'inverse, les motos de course devait-elles prendre pour référence les motos de serie ? Ducati choississait alors de tirer profil de son experience des prototypes de Compétition et présentait une Desmosedici aux caractéristiques comparables à celles de ses grosses cylindrées vendues chez les concessionnaires.


Les Ducati, avec leur cadre en treillis d'acier et leur moteur à distribution desmodromique,
sont les motos les plus originales du plateau des MotoGP.


La grande originalité de cette moto reste son cadre. Il est constitué d'une structure en treillis d'acier comparable à celle des Ducati de route, comme la Monster ou la Multistrada. Ses dimensions réduites en font un ensemble très compact puisque l'armature de tubes unit le groupe avant au moteur qui est conçu avec une rigidité structurelle qui permet de l'utiliser comme élément porteur.
Le puissant moteur de la Desmosedici s'inspire lui aussi de celui de la Ducati de route malgré l'ajout d'une paire de cylindres. Il s'agit d'un 4 cylindres en V à 90° à refroidissement liquide et injection électronique (même si Claudio Domonicali et ses ingénieurs affirment que les cylindres forment un L et non un V). La grande originalité de ce moteur réside dans sa distribution Desmodromique, une exclusivité Ducati, sur laquelle l'ouverture et la fermeture des soupapes sont commandées par un mécanisme sophistiqué qui remplace les ressorts classiques par une came supplémentaire et un balancier à 2 bras. Ce système permet d'éviter l'affolement des soupapes, mais il augmente considérablement la complexité de son processus de fabrication.
En 2003, Loris Capirossi s'attachait à cette moto et contribuait, avec l'essayeur officiel Vittorano Guareschi à ses évolutions successives jusqu'à la version 2007 qui remportera le titre Constructeurs et celui des Pilotes avec l'Australien Casey Stoner, un jeune homme au talent fort prometteur qui ne tardera pas à faire parler de lui, que ce soit sur le circuit comme dans les boxes.


Fiche technique

Moteur : 4-temps, 4 cylindres en V à 90°, distribution desmodromique.

Cylindrée : 990 cc.

Refroidissement : Liquide.

Alimentation : Injection électronique Magneti Marelli.

Puissance : 260 ch.

Cadre : Treillis en acier.

Suspension AV : Fourche télescopique inversée Öhlins.

Suspension AR : Mono-amortisseur Öhlins.

Freins : 3 disques au carbone Brembo.

Pneumatiques : Bridgestone.


PNEUMATIQUES
Le choix des pneus Bridgestone est l'une des carastéristiques originales de la Ducati. Cette collaboration remonte à 2005. L'idée était de profiter de l'avantage que représentait le fait d'être l'écurie principale du fournisseur japonais et non l'une des nombreuses équipes Michelin, même si les pneus français offrent une plus grande régularité au cours d'une saison. Mais, les Bridgestone sont devenus plus compétitifs et ont prouvé une nette superiorité sur certain circuits.

MOTEUR
La Ducati dispose d'un moteur 4 cylindres en V à 90° à refroidissement liquide et injection électronique Magneti Marelli. Il se singularise de tous les autres par sa distribution desmodromique, un système qui se substitue aux classiques ressorts de soupapes que l'on trouve sur la majeure partie des motos. un mécanisme fait d'engrenages et de cames qui font ouvrir et fermer les soupapes en évitant l'"affolement" qui peut apparaitre à hauts régimes sur une distribution classique.

CADRE
Le cadre de la Desmosedici se compose d'une structure en treillis qui n'a rien à voir avec les doubles berceaux en aluminium utilisés par les autres machines de Compétition. C'est une conception plus complexe héritée des machines de route qui permet un gain de poids et un meilleur contrôle entre les zones rigides et flexibles nécessaires pour une bonne tenue de route. La structure est simplifiée au maximum et le moteur est utilisé comme élément porteur.
avatar
Admin
Admin

Messages : 186
Date d'inscription : 26/05/2010
Age : 50
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://spencer-1985.forumzarbi.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum