Yamaha RD05 (250 CC) N°102. Team Yamaha. 1968. Phil Read.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Yamaha RD05 (250 CC) N°102. Team Yamaha. 1968. Phil Read.

Message  Admin le Sam 29 Mai - 14:01

RD05 (250 cc) N°102. Team Yamaha. 1968.
Phil Read. Champion. 46 Pts. 5 victoires.



Le retrait officiel de Honda, avant la saison 1968, laissa Yamaha en situation d'hégémonie.

Fin 1964 Honda présente sa spectaculaire 250 cc 6 cylindres. Les responsables de Yamaha avaient compris l'importance de développer leur toute nouvelle moto. De surcroît, si la marque à l'aile dorée engageait un pilote de pointe , leur hégémonie dans la catégorie des quarts de litre, grâce aux bicylindres 2-temps, serait sérieusement remise en question. C'est ainsi que la marque aux diapasons en vint à remplacer les victorieuses RD56 par la nouvelle RD05, une moto 4 cylindres en V considérée aujourd'hui encore comme importante dans l'histoire de Yamaha.

Yamaha avait dominé les 250 cc grâce aux performances de la RD56, une bicylindres 2-temps à refroidissement liquide et alimentation par disques rotatifs qui avait fait ses débuts en 1963. Cette année-là, en Belgique et aux mains du japonais Fumio Ito, la RD56 remporta la première victoire de la marque aux trois diapasons en mondial. Avec Phil Read aux commandes, cette moto fut deux fois Championne du monde au cours des deux années suivantes. Mais la réaction de Honda, qui présenta une moto très évoluée de la 6 cylindres 4-temps à la fin de 1964, signalait à Yamaha que la fin de la carrière de sa brillante RD56 était annoncée et qu'il lui fallait se pencher sur un nouveau projet.
La réponse de Yamaha se materialisa par une moto nouvelle qui ne suivrait pas le même chemin que Honda et qui serait la première 250 V4 de l'histoire . Entre le déclin de la RD56 et l'apparition de la RD05, les ingénieurs de Yamaha utilisèrent comme banc d'essais pour la future V4 une 125 très évoluée. La RA97, dont le moteur bicylindre à refroidissement liquide appliquait beaucoup d'idées, qui seront reprises plus tard sur la 250 cc.

Le changement de règlement, qui limitait à deux le nombre des cylindres en 250 cc empêcha que la carrière triomphale de la RD05 ne soit plus longue.

En 1965, Yamaha effectua les premier essais en secret sur le circuit de Snetterton. Les ingénieurs japonais préférent en effet se déplacer en Angleterre plutôt que de prendre le risque de pratiquer ces test sur le tracé de Suzuka qui reste la propriété de Honda. La moto fit son apparution publique à Monza en 1995 et suscita un réel étonnement. Alors qu'on s'attendait à une configuration de 4 cylindres en carré, comme la Suzuki RZ65, Yamaha surprenait avec un 4 cylindres en V dont les 2 cylindres avant étaient horizontaux et les 2 autres à 20° avec la verticale, ce qui correspondait à un moteur en V à 70°. Le refroidissement était liquide, l'alimentation était assurée par 4 disques rotatifs, et 2 vilebrequins tournant en sens contraire transmettaient la puissance à une boite de vitesse à 8 rapports. Le graissage se faisait par injection d'huile sur les points critiques du moteur sans recourir au mélange huile/essence utilisé sur les moteurs 2-temps.
Les débuts en course de la RD05 ne furent pas brillants. Son moteur complexe ne parvenait pas à trouver la bonne mise au point et reléguait Phil Read, qui avait enlevé le titre avec la RD56, à une discrète 7ème place. La moto fut critiquée, mais Yamaha voulait prouver à Honda qu'ils savaient réagir après l'apparition de la 6 cylindres un an plus tôt.
En 1967, la RD05 afficha une plus grande fiabilité et remporta 6 Grands Prix, mais le titre échoua à la Honda de Mike Hailwood pour une application polémique du règlement (4 victoires pour Read contre 5 pour Hailwood). En 1968, après le retrait officiel de Honda, la domination des RD05 fut écrasante et Phil Read remporta le titre.

Fiche technique
Moteur : 2-temps, 4 cylindres en V à 70°.
Cylindrée : 246,3 cc.
Refroidissement : Liquide.
Alimentation : Par 4 disques rotatifs.
Puissance : 68 ch à 14000 tours.
Cadre : Double berceau en acier.
Suspension Av : Fourche télescopique.
Suspension Ar : Doubles amortisseurs hydrauliques.
Freins : Tambours à 4 mâchoires à l'avant et 2 mâchoires à l'arrière.
Pneumatiques : Dunlop.




GRAISSAGE
Yamaha fut la marque pionnière dans le développement d'un système de graissage séparé pour les moteurs 2-temps, qui augmentait leur fiabilité. Ce système est aujourd'hui utilisé par la l'immense majorité des modèles de route. Tandis que ses rivales conservaient l'ancien système de graissage par mélange d'essence et d'huile directement dans le réservoir, dans le cas de la puissante RD05, 7 conduits envoyaient directement l'huile depuis la pompe vers les paliers principaux et les extrémités des vilebrequins.

MOTEUR
La configuration de ce 4 cylindres 2-temps en V à 70° constituait une nouveauté par rapport à ses rivales 4-temps ou au 4 cylindres en carré de Suzuki. En partant de l'association de 2 moteur de 125 cc de la RA97 avec un carter commun et 2 vilebrequins tournant en sens inverse. pour gagner en fiabilité, Yamaha choisissait le refroidissement liquide et l'alimentation était assurée par 4 carburateurs de 25mm et 4 disques rotatifs. La boite comptait 8 rapports avec un énorme embrayage à sec sur le côté droit du moteur.

PARTIE CYCLE
Le simple -en apparence- cadre double berceau fermé en acier disposait d'un système d'entretoises qui permettait de faire varier l'angle de chasse et de direction de la fourche selon les goûts du pilote pour répondre à la demande à propos de maniabilité de la moto. Le frein avant était très beau 4 mâchoires et 4 cames, la solution la plus efficace jusqu'à l'arrivée des freins à disques hydrauliques.
avatar
Admin
Admin

Messages : 186
Date d'inscription : 26/05/2010
Age : 51
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://spencer-1985.forumzarbi.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum